top of page

Alfa Romeo 33 Stradale : La supercar tant attendue

Après moultes annonces et mois d’attente, la voici enfin. Celle qui contribuera à la renaissance de la marque au Biscione.

Aujourd'hui nous allons vous parlez de lAlfa Romeo 33 Stradale, un hommage moderne à la supercar éponyme de 1967. Entièrement assemblée à la main par Touring Superleggera, seuls 33 unités seront construites, et toutes ont malheureusement déjà trouvé preneur.

L’auto sera disponible soit en thermique, soit en électrique (seuls 2 clients ayant opté pour ce choix, à l’heure actuelle).

Après moultes annonces et mois d’attente, la voici enfin. Celle qui contribuera à la renaissance de la marque au Biscione. Nous vous parlons de l’Alfa Romeo 33 Stradale, un hommage moderne à la supercar éponyme de 1967. Entièrement assemblée à la main par Touring Superleggera, seuls 33 unités seront construites, et toutes ont malheureusement déjà trouvé preneur. L’auto sera disponible soit en thermique, soit en électrique (seuls 2 clients ayant opté pour ce choix, à l’heure actuelle) .

Alfa Romeo frappe un grand coup côté design puisque les lignes sensuelles et puissantes de la 33 Stradale susciteront en vous de l’émotion. Tout en rondeurs, l’avant sinueux nous capte l’attention et contribue à générer un Cx de 0,375, soit proche d’une voiture de course sans avoir tous les appendices. L’arrière vertical façon “coda tronca” est un hommage à la belle de 67. Le coupé biplace repose sur un châssis aluminium et possède une monocoque en carbone. Les portes sont en élytre et le point culminant de l’auto est au milieu du toit légèrement bombé. L’auto n’est disponible qu’en 4 couleurs de carrosserie .

L’intérieur est résolument sportif, avec un volant à trois branches et palettes en aluminium et de nombreuses commandes physiques (sur la console centrale et panneau de toit). Dans l’habitacle, le constructeur italien propose deux types d’intérieur de série, mêlant alcantara, cuir, aluminium et fibre de carbone. La forme des sièges est une référence à la première 33 Stradale .

La personnalisation a en revanche été autorisée, sous réserve qu’Alfa Romeo accepte les changements ! Cela tend à montrer que la marque au Biscione souhaite certes laisser libre cours à l’imagination et à l’unicité, mais tout en respectant l’univers de la marque .

En matière de motorisation, Alfa Romeo fait preuve d’une polyvalence extrême dans l’ère du temps puisque l’auto est disponible soit dans une déclinaison thermique, soit électrique !

La première est équipée du V6 3,0 L de la Maserati MC20 (Nettuno) et développe 620 chevaux. Quant à la version électrique, nous savons seulement qu’elle possède une architecture 800 V, développe 750 chevaux et offre jusqu’à 450 km d’autonomie. Comme toute supercar moderne, l’auto intègre un système de relevage du train avant pouvant fonctionner jusqu’à 40 km/h .

Proposée à partir de 235 000 euros, son prix reflète à juste titre son statut de véritable chef-d'œuvre sur roues. Conçue pour les amateurs de voitures de sport exigeants, cette œuvre d'art roulante est une démonstration de l'ingénierie italienne à son apogée. Chaque euro investi dans cette machine emblématique promet une expérience de conduite inoubliable, tout en possédant un morceau du patrimoine automobile qui continue de fasciner les passionnés du monde entier .

 

6 vues0 commentaire
bottom of page